Pétition – Notre-Drame des Landes : Le 6 octobre dernier, nous avons décidé de prendre une plume virtuelle pour décrier haut et fort 10 ans d’exactions tolérées par les pouvoirs publics et une nouvelle médiation qui n’est rien d’autre qu’un marché de dupe mis en place par un gouvernement qui a peur d’assumer ses promesses.

Depuis que la ZAD est en liberté, Nantes est malheureusement emprisonnée. Alors que la sécurité n’est plus assurée, que la santé des riverains de l’aéroport de Nantes Atlantique n’est plus garantie, que la voix de la justice n’est plus entendue (178 décisions validant le projet de Notre Dame des Landes – Occupation illégale des terres) et que la démocratie n’est plus appliquée (55% de OUI au référendum du 26 juin 2016), nous, victime de la ZAD nous prenons la parole pour mettre un terme à cette situation qui bloque notre région, notre économie et surtout notre vie.

En choisissant de mettre en place une nouvelle médiation dans un projet qui a déjà été largement concerté, le gouvernement n’a fait que créer un nouveau marché de dupes, sacrifiant par la même, le bien commun au profit d’une minorité et d’un conflit d’intérêt flagrant. Deux médiateurs sur trois sont ouvertement contre le projet et ne cherchent un dénouement qu’autour de l’agrandissement de Nantes Atlantique, une solution que nous riverains, nous refusons pour la sauvegarde de notre santé et de notre bien-être. Les Nantais ne veulent ni d’un agrandissement de Nantes-Atlantique ni d’un rejet pur et simple du vote démocratique qu’ils ont fait. Ils souhaitent tous qu’une seule et unique chose, le déplacement de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Par cette pétition, nous appelons Emmanuel Macron (Président de la République), Édouard Philippe (Premier Ministre), Gérard Collomb (Ministre de l’intérieur) et surtout Nicolas Hulot (Ministre de l’Écologie) à respecter leurs engagements, leurs paroles et surtout la démocratie en mettant fin à Notre Drame des Landes.

SIGNEZ LA PÉTITION