Nuisances sonores

Nuisances sonores

Le plan d’exposition au bruit (PEB) et son évolution

C’est un document qui se superpose au document d’urbanisme (Plan Local d’ Urbanisme) fixant les conditions d’utilisation des sols pour ne pas exposer de nouvelles populations aux nuisances dues au bruit des aéronefs par le fait d’une densification de l’habitat. Le PEB vise à interdire ou  limiter les constructions pour ne pas augmenter les populations soumises aux nuisances. Il anticipe à l’horizon 15/20 ans le développement de l’activité aérienne, l’extension des infrastructures et les évolutions des procédures de circulation aérienne.

Il définit 4 zones :

  • Zone A : Exposition au bruit très forte (zone rouge sur la carte ci-dessous)
  • Zone B : Exposition au bruit forte (zone orange)
  • Zone C : Exposition au bruit modérée (zone jaune)
  • Zone D : Exposition au bruit faible (zone verte)

Le dernier PEB a été réalisé en 2004. Il recouvre 42000 personnes actuellement (contre 900 personnes dans le PEB prévisionnel de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes).

Comme vous pouvez le constater sur l’animation interactive (vous pouvez cliquer sur les différentes hypothèses en haut à gauche) ci-dessous, à ce jour, la zone B atteint l’entrée du bourg, la zone C couvre tout le bourg et la zone D couvre quasiment le reste de la commune.
La DGAC  a réalisé une estimation du PEB en 2030, si l’aéroport n’est pas transféré, en tenant compte des perspectives d’évolution du nombre de passagers, du taux de remplissage des avions et d’autres paramètres liés à l’évolution du trafic. Il en ressort que dans cette configuration la zone B recouvre le bourg et la zone C s’étend dans la commune.
Enfin, un décalage de la piste vers le sud sera inévitable à très court terme pour se conformer aux exigences réglementaires (installation ILS et zone de dégagement) si l’aéroport n’est pas transféré. Dans ce cas, les zones seront décalées d’autant et les avions passeront plus bas.

Le passage en zone B du bourg de Saint-Aignan de Grand Lieu ne permettra plus d’opération de réhabilitation et de réaménagement urbain. Finalement, cela revient au gel du bourg.

Les écoles

Un groupe scolaire public et une école privée existent à Saint-Aignan de Grand Lieu (en bleu sur la carte). Ces écoles sont survolées par les avions à une altitude d’une centaine de mètres.

443 élèves à Saint-Aignan de Grand Lieu sont concernés par les bruits occasionnés par les avions et 8442 dans tout le PEB actuel de Nantes-Atlantique. Si l’aéroport est transféré, aucun élève ne sera concerné dans le PEB prévu pour l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Il a été étudié et prouvé que la proximité d’un aéroport affectait le rythme d’apprentissage des enfants. (Lien en françaispublication en anglais dans The Lancet)

Les effets sur la santé

Plusieurs études reconnues internationalement se sont intéressées aux effets du bruit des avions sur la santé des riverains habitant à proximité d’un aéroport.
Il en ressort que les hospitalisations liées à des maladies cardiovasculaires sont plus nombreuses pour ces riverains (Publication dans the british medical journal).
Enfin les vols de nuit ont un impact sur la qualité du sommeil (Emission X:ENIUS).

En conclusion, même s’il vous semble que les avions ne vous dérangent pas, ils ont bien un impact sur votre santé et sur l’apprentissage de vos enfants.